En France, on estime que le nombre de propriétaires en demande de home-sitting est dix fois inférieur au nombre de home-sitters (personne désireuses de garder le domicile). Le nombre d’associations et d’entreprises proposant ce service au niveau national est estimé entre 15 et 30. Quel est le principe du home-sitting ? Ce phénomène, tout droit venu des Etats-Unis, prend peu à peu place en Europe. Partir en vacances, c’est aussi organiser son absence. Pas toujours évident de trouver une âme charitable, prête à venir au domicile des vacanciers pour récupérer le courrier, arroser le ficus ou encore s’occuper des animaux. Le home-sitting consiste à faire garder, non pas un enfant, mais une maison ou un appartement.

Pourquoi faire appel à un home-sitter ? « Au départ, la principale motivation de nos clients est de trouver une solution pour leurs animaux. Ils apprécient ensuite tous les autres avantages », explique la responsable belge d’une entreprise de home-sitting. C’est en effet un bon moyen d’économiser sur les frais de pension pour toutou ou minou. Les autres atouts de ce système ? Une maison entretenue, un jardin arrosé et surtout une présence face aux voleurs. Une maison vide est très vite repérée par les cambrioleurs et a beaucoup plus de chances d’être visitée.

Qui sont ces home-sitters ? La personne qui garde le domicile est avant tout un bénévole, qui propose ses services en échange d’un hébergement gratuit. C’est pour elle le moyen de visiter une nouvelle région ou un nouveau pays à moindre coût. La plupart des agences travaillent avec des seniors, souvent plus disponibles et plus soucieux du bon entretien de la maison. Ces résidents temporaires ne sont pas rémunérés mais logés, éclairés et chauffés gratuitement. Tous les autres frais sont à leur charge.

Combien cela coûte-t-il ? plusieurs choix s’offrent aux propriétaires : déposer leur demande directement sur un site d’annonces gratuites dans la région où ils vivent, ou faire appel aux agences, associations ou entreprises. Celles-ci fonctionnent sur la base d’une cotisation annuelle, comprise entre 60 et 150 euros, qui donne un accès illimité aux offres, ou facture leurs services en fonction du temps de présence du home-sitter. Sur Gardiennage maison le service est gratuit. Pour exemple, la société Homesitting facture ses services 98 euros le week-end (2 à 4 jours), 159 euros la semaine, et 321 euros pour trois semaines.

Ce service est-il réglementé ? Le home-sitting n’étant pas encadré par l’Etat, il est conseillé d’être vigilant quand aux aspects juridiques. Le propriétaire doit disposer d’un contrat « agrément de séjour » ou « conditions générales de prestations » afin de protéger les parties en cas de litige. Si les futurs vacanciers passent par une agence, ils sont en droit de demander un contrat de service ainsi qu’un mandat de recherche sur le home-sitter envoyé. Il est nécessaire pour l’habitant d’avoir souscrit un contrat d’assurance habitation incluant une clause dite de villégiature. Quand au home-sitter, il doit posséder une attestation de responsabilité civile.

Mélanie Fevre

http://www.homesitting.fr
http://www.eostis.com/homesitting