La pandémie du Covid-19 a favorisé le développement de tous les secteurs de la santé, en particulier le domaine des laboratoires. De fait, les laboratoires d’analyses médicales connaissent une hausse de leurs chiffres d’affaires. Si vous souhaitez saisir cette opportunité, sachez que vous devez vous conformer aux règles du secteur et suivre des étapes précises. Découvrez ici les étapes pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales.

Qui peut ouvrir un laboratoire d’analyses médicales ?

Selon les lois qui régissent ce secteur, pour ouvrir un laboratoire d’analyses médicales, vous devez être un docteur en médecine ou en pharmacie. Et ce n’est pas tout, vous devez compléter votre formation et vous spécialiser en biologie médicale. Cette formation vous permet de mieux connaitre l’univers des laborantins. Mais aussi de savoir comment manipuler et où acheter des outils adaptés comme le bécher , sans oublier l’obtention du diplôme requis pour l’ouverture de votre laboratoire.

L’article L 6223-5 du code de la santé publique précise les professions et titres qui ne sont pas éligibles à l’ouverture d’un laboratoire d’analyses médicales.

Quelles étapes respecter pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales ?

Les étapes à suivre pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales sont diversifiées. Et vous devez les respecter pour la bonne concrétisation de votre projet et éviter les poursuites judiciaires de toutes sortes.

Le choix de la structure juridique de votre laboratoire d’analyses médicales

Si vous remplissez toutes les conditions requises pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales, vous devez commencer par choisir votre structure juridique. Vous avez la possibilité d’exploiter votre activité en votre propre nom ou sous l’une des formes suivantes :

  • Association, fondation ou organisme à but non lucratif
  • Société civile professionnelle (SCP)
  • Société d’exercice libéral (SEL)
  • Société coopérative
  • Groupement de coopération sanitaire.

Pour opérer un bon choix, tenez compte des caractéristiques procédurales, des atouts et des inconvénients de chacune d’elles.

Les démarches administratives pour l’ouverture de votre laboratoire d’analyses médicales

Pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales, vous devez disposer de certains documents et autorisations, notamment :

  • Une accréditation délivrée par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) ;
  • Une autorisation à demander auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de votre région.

Une inscription au tableau de l’Ordre des médecins ou des Pharmaciens (en fonction de votre diplôme) est également requise.

Par ailleurs, si vous avez en projet de modifier ou de fusionner votre laboratoire avec d’autres, vous devez obtenir une autorisation auprès de votre ARS.

Les autres étapes nécessaires à l’ouverture de votre laboratoire d’analyses médicales

Elles concernent spécialement l’analyse de pertinence, les prévisions financières et la concrétisation de votre projet.

  • La réalisation de l’étude de marché : comme dans le cas de tout projet entrepreneurial, il est indispensable de réaliser une étude de marché. Cette étude vous permettra de vous rendre compte de la pertinence de votre projet. De même, vous saurez si le lieu où vous avez décidé d’implanter votre laboratoire est adapté ou non.
  • La rédaction du business plan : le business plan vous permet de détailler l’organisation et le fonctionnement de votre projet. Il vous sera d’ailleurs utile pour convaincre votre banque ou vos investisseurs de la rentabilité de votre projet afin d’obtenir le financement nécessaire.
  • La concrétisation de l’ouverture de votre laboratoire d’analyses médicales: cette étape consiste à trouver un local pour l’aménager, acheter le matériel indispensable, recruter le personnel et accueillir vos premiers clients.

Vous savez à présent toutes les étapes pour ouvrir votre laboratoire d’analyses médicales.