L’équation est simple: pleine période de vacances scolaires + congés annuels + pouvoir d’achat en berne =  hors de question de se payer un billet de train plein tarif. Beaucoup trop onéreux. Ecotidien a donc testé pour vous le covoiturage. En quelques clics et deux coups de téléphone, rendez-vous est pris avec Miloudi qui nous attend Porte d’Orléans. Prix du voyage par personne ? 35 Euros. Il nous aura fallu moins d’une heure pour trouver voiture à notre pied sur un des sites spécialisés !

Plusieurs milliers d’utilisateurs font désormais appel à ce moyen de transport. Une dizaine de sites web dédiés comme celui que nous avons utilisé permettent de mettre en relation conducteurs et passagers. Et si l’engouement se confirme, c’est sans aucun doute parce que c’est simple, efficace et que tout le monde y trouve son compte financièrement. Le prix ? autour de 5 centimes le kilomètre. Miloudi, qui propose désormais à chaque voyage les places libres dans son véhicule,  ne s’en cache pas. « C’est la cinquième fois que je voyage de cette façon. Avec trois passagers, je rembourse quasiment totalement mes frais de voyage. Et en plus on fait souvent des rencontres sympas ! ».

C’est le premier avantage du covoiturage : les économies. Un Paris-Marseille coute en moyenne 87 euros en train et 96 euros en voiture individuelle. Sur les sites de covoiturage, vous trouvez votre trajet entre 30 et 40 euros ! Et sur un trajet quotidien de vingt kilomètres, en alternant avec un autre conducteur, vous pouvez économiser jusqu’à 2000 euros par an.

Même enthousiasme côté passager. Eglantine est institutrice et pratique le plus possible ce mode de transport. « Ca me permet de partir un peu quand j’en ai envie. C’est mieux que le stop, on a un premier contact téléphonique. Au début on ne sait pas trop à quoi s’attendre, on ne connait pas le conducteur…Finalement on est rapidement rassurés. Depuis trois ans que je voyage ainsi, je n’ai jamais eu de mauvaise surprise. » Pour elle c’est devenu une réelle liberté. « Je n’ai pas le permis de conduire et la plupart de mes amis parisiens non plus. Le covoiturage a changé mes possibilités en termes de mobilité. » Une voiture lui coûterait plus de 400 € par mois (essence, assurance, parking et réparations comprises) elle a donc tout un budget a consacrer au covoiturage.

Le covoiturage, c’est aussi un gage supplémentaire de sécurité. 80% des français roulent seuls dans leur véhicule. Selon certaines compagnies d’assurance, les risques d’accidents seraient moindres pour les conducteurs accompagnés. A la veille des grands départs sur les routes, il est bon de rappeler que le covoiturage peut permettre de partager le volant durant les longs trajets évitant ainsi une trop grande accumulation de fatigue.

Insistons également, surtout en cette période de prise de conscience, sur l’écologie. Moins d’automobilistes donc moins d’émissions de gaz à effet de serre. Samia possède un véhicule mais a décidé de pratiquer le covoiturage au quotidien avec une de ses collègues. « Pour moi c’est un geste citoyen. On ne peut pas regarder la planète se dégrader sans rien faire. Une voiture pour deux, c’est un premier pas quand on sait que la pollution atmosphérique est due pour 25% aux transports ! »

Enfin, le covoiturage, c’est surtout convivial. Eglantine en est d’ailleurs convaincue. « L’an dernier, un conducteur qui avait déjà fait 30 kilomètres à fait demi-tour pour revenir nous chercher. Le lendemain il nous appelait pour savoir si nous étions bien arrivés à notre destination finale. Depuis, c’est devenu un ami… »

Economie, écologie et convivialité. Voilà ce qui pousse désormais de plus en plus de français à utiliser ce moyen de transport. Cependant, la proportion de la population pratiquant le covoiturage reste autour de 5% si vous faites partie des 95% restants, n’hésitez pas, foncez et en covoiture, Simone !

Ange Santenard