Electroménager, vidéo, informatique… La plupart des appareils que nous utilisons quotidiennement ne sont garantis qu’un an. Alors que faire quand ils rendent l’âme après la date limite de protection ? Faut-il payer une réparation, parfois coûteuse, ou ne vaut-il pas mieux racheter une nouvelle machine ?

Quand notre iPod ne connaît plus la musique

Chez Apple, les prix pour une réparation varient selon le type d’appareil : entre 90 et 130 € pour un Nano, 140 € en moyenne pour un classique et jusqu’à 260 € pour un iPod Touch. A comparer avec les prix du neuf.

Les derniers Nano sont vendus à partir de 169 € et les Classic, 259 €. Si notre ancien mp3 a déjà un certain âge, il paraît donc sensé d’opter pour un nouvel appareil avec plus de fonctionnalités. On peut toutefois faire réparer son iPod sur certains sites pour beaucoup moins cher. Sur www.franceipodreparation.com, il nous en coûtera 49, 69 ou 89 € pour remplacer l’écran, la batterie ou la molette. C’est tout de suite plus intéressant.

Quand notre frigo a pris un coup de froid

Chez Darty, on peut faire réparer son électroménager même s’il n’a pas été acheté chez l’enseigne. Il nous en coûtera alors 36 € pour le déplacement à domicile puis 32€/h pour le petit électroménager et 46 € pour le gros. Tout dépend donc du type de panne.

Si on hésite, on demande un devis puis on fait ses comptes sachant qu’on peut s’offrir un frigo ou un lave-linge pour 250/350 €. Quant au petit électroménager, on n’y réfléchit pas longtemps puisque micro-ondes et aspirateurs coûtent en moyenne 60 €.

Quand notre télé affiche un écran noir

Chez Darty toujours, la réparation du matériel vidéo vous coûtera 46 €/h, plus le déplacement. Si on a une vieille télé à tube cathodique, c’est l’occasion de passer au plasma ou au LCD. S’ils sont plus chers qu’une réparation, notre télé vit de toute façon ses derniers jours, on en profite donc pour sauter le pas, les prix pour les écrans plats étant de plus en plus raisonnables.

Quand notre ordinateur plante

Franck, responsable réseaux parlant couramment le langage informatique, nous explique qu’il y a différentes situations.

« Si c’est notre portable qui plante, il faut le changer car il est difficile d’intervenir dessus. Si on a un ordinateur de bureau, cela dépend. Le problème peut venir d’une seule pièce : carte mémoire, unité centrale, écran… Il suffira alors de la changer. Pas besoin de remplacer toute la machine. Pour la réparation, le service chez Surcouf est plutôt bien. Ils font d’abord un diagnostic pour 19 € puis on paie selon la durée de l’intervention ou la prestation. Mais il ne faut pas oublier que l’informatique est régie par la loi de Moore qui veut qu’au bout de 18 mois, notre appareil soit obsolète. Pour le même prix, on peut alors en racheter un avec une capacité double. »

Et si un ordi coûte de 500 à 900 €, il y a souvent des promos qui permettent de faire de véritables bonnes affaires.

Tout dépend donc de la situation. Il faut alors se poser les bonnes questions (quel âge a mon appareil ?). Il reste également une troisième solution qui rencontre de plus en plus de succès : réparer soi-même.

Et vous ? seriez-vous prêt à mettre les mains dans le cambouis si cela vous permettait d’économiser sur vos frais de dépannage ?

Virginie Gonçalves