La taille douce pour prendre soin de ses arbres

La taille douce ou l’élagage raisonné est une intervention qui vise à préserver l’esthétique et la santé des végétaux. Cette technique consiste alors à élaguer de façon sélective et mesurée pour ne pas mettre en péril le développement naturel et l’équilibre écologique des plantes. Contraire à l’élagage sévère qui peut fragiliser les arbustes, la taille raisonnée permet de maintenir leur santé et leur résistance face aux aléas environnementaux. Dans cet article, vous allez tout savoir sur cette méthode d’élagage.

Définition de la taille raisonnée des arbres

La taille raisonnée est une pratique qui consiste à intervenir de façon modérée sur des arbres en vue de maintenir leur forme, leur santé et leur croissance harmonieuse, le tout en réduisant leur impact environnemental. Pour la réaliser, il vaut mieux faire appel à un élagueur professionnel.  Contrairement à l’élagage drastique qui consiste à éliminer les grosses branches, la taille mesurée se focalise surtout sur des coupes nettes et légères pour préserver l’architecture naturelle des végétaux et optimiser leur croissance. En choisissant cette technique, on évite de créer de graves blessures à l’arbre qui pourraient mettre en péril sa stabilité et sa santé. Effectivement, un élagage sévère peut causer des plaies béantes, une baisse de la résistance aux parasites et la mort du végétal. Par contre, la taille douce vise à préserver la beauté de l’arbuste et contribue à la préservation de l’environnement en réduisant l’effet de l’intervention humaine à l’égard de l’écosystème.

La pratique de la taille douce

La réalisation de la taille douce varie en fonction du type d’arbre à élaguer. Ainsi, pour les novices, l’idéal serait de recourir aux services d’un professionnel comme cet élagueur à Sarthe sur ce site : https://www.elagueur-paysagiste-sarthe.fr. Quoi qu’il en soit, voici les principales règles à respecter pour réaliser convenablement cette tâche.

  • Observer l’arbuste pour repérer les branches à enlever. Cet état des lieux permet aussi de définir l’objectif de l’élagage.
  • Enlever les branches inutiles, endommagées ou mortes pour sécuriser l’arbre et ses environs. Pour ce faire, utilisez des équipements tranchants et désinfectés.
  • Eclaircir le végétal pour améliorer l’entrée de lumière et la circulation de l’air. Il faut donc ôter les branches entrecroisées, trop serrées et encombrantes.
  • Réduire la taille de la plante.
  • Eviter l’élagage sévère qui peut entraîner des dommages importants à l’arbuste.
  • Entretenir de façon régulière pour préserver la santé et l’esthétique de la plantation durablement.
  • Utiliser des équipements appropriés

Le moment idéal pour procéder

Généralement, la saison idéale pour procéder à une taille douce est pendant la phase de dormance, notamment en hiver quand l’arbre a perdu l’ensemble de ses feuilles. Ainsi, on réduit le stress entraîné par la coupe. Cela permet aussi à la plantation de rassembler ses ressources pour la cicatrisation des blessures, plutôt que sur le développement des feuilles. Toutefois, il est déconseillé d’élaguer durant les saisons de gel pour ne pas endommager l’arbuste. Il est aussi possible d’entreprendre une taille raisonnée en été afin d’enlever les branches abîmées et dangereuses. Sachez cependant que cette pratique requiert une certaine expertise. Elle nécessite donc les services d’un élagueur sérieux.

Partagez cet article

Articles similaires