Que l’on soit propriétaire d’une voiture, d’une moto ou d’un scooter, on a toujours à payer l’assurance. L’assurance obligatoire concerne cependant uniquement la responsabilité civile, c’est-à-dire le minimum. Les scootéristes pensent souvent qu’elle devrait être suffisante pour un véhicule aussi réduit et pourtant, les risques sont ici inversement proportionnels à la taille. Quelles garanties couvriraient le mieux les risques liés à l’utilisation du scooter ?

 

La base pour l’assurance scooter

Incontournable, l’assurance aux tiers qui est connue comme assurance responsabilité civile est le minimum légal. Elle a pour objet la couverture des dommages causés autres usagers de la route par l’usage du scooter ou tout simplement par sa possession. Elle est obligatoire autant pour les grosses cylindrées que pour les scooter de moins de 50 cc. S’en passer constitue un délit coûtant 3750 € et pouvant éventuellement aboutir à une affaire pénale. L’assurance Responsabilité Civile a le pouvoir de rembourser à la place du conducteur de scooter fautif la totalité du coût des dommages matériels et corporels qu’il a causés directement ou indirectement, y compris les blessures éventuellement subies par ses passagers. Si l’assurance RC est comptabilisée 12 mois sur 12, c’est-à-dire même durant les mois où le scooter n’est pas utilisé, c’est parce que rien que le fait d’exister, le deux-roues, et plus généralement tous les véhicules motorisés, possède un potentiel d’endommagement.

 

Garanties complémentaires pour le matériel

Avec les risques inhérents à la conduite d’un deux-roues, il ne sera pas superflu de s’offrir plus de garanties que n’offre la simple assurance aux tiers. Se contenter de l’assurance scooter basique ne couvrira en effet pas les dommages frappant votre matériel et votre propre corps or, ce sont des risques très importants compte tenu de la sécurité minimale dont peut disposer un conducteur de deux-roues par rapport aux voitures et autres véhicules. Les risques de collision avec des véhicules, des piétons ou des animaux sont important sur vos trajets ? Souscrivez pour une garantie collision. Si vous êtes de ceux qui investissent beaucoup dans la tenue et les accessoires de motard, il y a une garantie spécifique à demander aux assureurs. Dans la mesure où vous en avez la possibilité, quoi de mieux que de vous prémunir de tout en vous couvrant au moyen d’une assurance tous risques ? Pour les conséquences de catastrophes naturelles ou technologiques, de tempêtes, d’explosions, d’actes de terrorisme, d’incendie et similaires, que vous soyez en déplacement ou que votre moto soit à l’arrêt, vous serez indemnisé.

 

Garanties complémentaires assistance et protection juridique

Suivant la situation et l’état des parcours usuels et exceptionnels utilisés, l’état des engins mais aussi le niveau de débrouillardise de chacun, certains scootéristes sont amenés à prendre plus de risques que d’autres durant leur voyage ou sont tout simplement plus vulnérables. La formule idéale pour cette catégorie de conducteurs devrait inclure une garantie assistance. Elle permet entre autres de se faire dépanner en cas de coup dur, de se faire rapatrier en cas de dommage physique invalidant, de se faire livrer les pièces nécessaires à la réparation et aussi de se faire rembourser les frais d’hébergement là où on se trouve coincé. Par ailleurs, votre défense pourrait être assurée par l’avocat de l’assureur en cas de sinistre impliquant votre responsabilité dans la mesure où votre assurance scooter responsabilité civile inclut la garantie complémentaire qu’est celle de la protection juridique.

 

La meilleure formule d’assurance pour un scootériste donné, c’est celle qui inclut toutes les garanties couvrant les risques spécifiques à la situation dans laquelle il est plongé en étant en possession de son deux-roues. Toutefois, s’il souhaite avoir la garantie que l’assureur l’indemnise dans tous les cas de sinistre possible, il optera pour l’assurances tous risques à condition d’en avoir les moyens.