Votre cour est disposée en plateformes avec un dénivelé et vous aimeriez y aménager un jardin ? Vous pourrez le faire sur l’une des plateformes bien sûr mais vous pourrez le créer sur le talus existant aussi que ce dernier se présente en pente faible ou en pente abrupte. L’aménagement va dépendre de la hauteur de ce talus.

A considérer lors de l’aménagement d’un talus

C’est bien de pouvoir créer un jardin sur talus et le rendre esthétique pour embellir l’environnement, mais il y a un point essentiel à ne pas oublier en le faisant : l’accessibilité pour le jardinage. Puisqu’en y plantant des végétaux, vous allez devoir les entretenir, il vous faut donc penser à y aménager un accès. Celui-ci pourrait prendre la forme d’un ou de plusieurs escaliers, d’un ou de plusieurs murets, d’un ou de plusieurs petits chemins. N’oubliez pas de bien répartir les accès, c’est-à-dire de manière symétrique si possible, l’objectif étant d’harmoniser les formes de l’ensemble. La pente du talus et la largeur des accès seront calculées sur la base de la hauteur du talus. Pensez que vous pourriez avoir à y circuler avec une brouette.

Plan d’harmonisation des plantes

Puisque l’esthétique est un critère important du joli talus imaginé, d’autant plus que le jardin en talus sera visible dans son ensemble depuis un plan vertical, il va falloir penser à la répartition des plantes pour qu’à leur floraison, l’harmonie des couleurs y règne. Une petite simulation en dessin colorié ou sur ordinateur n’est pas à négliger. Dans ce plan d’aménagement de talus, n’oubliez surtout pas de calculer les répartitions en pensant à la taille des plantes lorsqu’elles seront adultes.

Un aménagement en fonction de la hauteur du talus

La hauteur du talus détermine les possibilités de son aménagement. Un grand talus a entre 2 et 5 m de hauteur. Les sentiers vont devoir y être tracés en zig zag pour ne pas obtenir une descente abrupte. Un tel talus peut aussi être aménagé en plusieurs étages avec une succession de planches à cultiver et de chemins horizontaux. Un talus moyen est entre 1,5 m et 2 m de hauteur. Un chemin d’accès de faible pente peut y être aménagé avec un dévers à peu près horizontal. Un petit talus a une hauteur n’excédant pas 1 m. L’accès pourrait être constitué d’une rocaille ou des petites marches horizontales.
Selon que votre talus est petit, moyen ou grand et sa pente faible, forte ou abrupte, vous aménagerez différemment le jardin avec ses distributions et ses accès et vous pourrez y planter des végétaux complexes ou plutôt qui ne demandent que peu de soin. L’esthétique du jardin doit rimer avec facilité d’entretien.