Le circuit électrique est un élément sensible d’une habitation. La moindre erreur de raccordement peut causer des dommages irréparables : incendies, électrocutions, destructions de matériels, etc.

C’est d’ailleurs pour garantir votre sécurité et celle de vos voisins que la conformité de votre installation électrique doit être attestée par le CONSUEL.

Dans ce guide, nous apportons les astuces et les conseils pour réussir la mise en place des circuits électriques de votre habitation.

Préparer le raccordement électrique de votre maison

Le raccordement électrique de votre habitation au réseau de distribution est une démarche qui doit faire l’objet d’une demande auprès d’Enedis. Vous devez entamer vos démarches plus tôt pour ne pas retarder la mise en service de votre compteur. Cela implique également que vous devez choisir à l’avance votre fournisseur d’énergie. A l’aide d’un comparateur, vous trouverez un fournisseur  électricité moins cher qui vous permettra d’économiser.

Toutefois, l’installation doit être au point avant l’arrivée du technicien du CONSUEL (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité). Celui-ci a pour mission de vérifier la conformité de vos circuits électriques domestiques et de vous délivrer l’attestation correspondante. Cette visite sur chantier est systématiquement prévue lorsque vous êtes un non-professionnel en électricité.

Préparer tous matériels et accessoires nécessaires

Avant d’entamer les travaux, vous devez avoir la check-list de tous les matériels dont vous avez besoin. Câblage, tableau électrique, disjoncteur, interrupteurs, prises électriques… tous ces éléments doivent être prêts en quantité suffisante.

Vous devez également avoir à portée de main quelques outils indispensables :

  • jeu de tournevis isolés,
  • pince à dénuder,
  • pince coupante,
  • tire-fils,
  • marteau,
  • crayon de maçon,
  • multimètre de poche,
  • vérificateur d’absence de tension,
  • lot de scie (scie à métaux, scie à guichet, scie cloche…)

Réaliser un schéma d’installation électrique

Un schéma complet et précis de l’installation électrique de toutes les pièces du logement est votre meilleur guide durant l’installation. Établir ce schéma est la première chose à faire. Il vous permet de déterminer les appareils nécessitant un circuit spécialisé et l’endroit où il se trouve (four, lave-linge, etc.). Il vous permet également de prévoir le nombre et l’emplacement des appareillages tels que les interrupteurs, les prises, les socles DCL…). Et enfin, il vous permet d’installer le tableau électrique adapté ainsi que les dispositifs de protection nécessaires.

Pour dessiner votre schéma électrique, commencez par dessiner le plan de votre habitation. Ensuite, tracez le plan de tous les appareillages aux endroits prévus et dessinez les circuits de câblage. Utilisez un code couleur et une numérotation afin de faciliter la lecture du plan.

Respecter les normes de référence en matière d’installation électrique

La norme en vigueur pour les installations électriques est la norme NF C 15-100. Le CONSUEL vérifie si vous avez respecté les dispositions de cette norme avant d’autoriser le raccordement de votre maison au réseau d’électricité.

La norme NF C 15-100 fixe des règles de sécurité que vous devez absolument respecter, en voici quelques-unes :

  • Installation obligatoire d’une prise de terre permettant d’évacuer les fuites de courant ;
  • Protections obligatoires des prises de courant et des circuits électriques ;
  • Mise en place d’un tableau électrique respectant les normes requises ;
  • Établissement obligatoire d’un schéma électrique indiquant le type et le calibre de chaque dispositif de protection ;
  • Présence obligatoire d’une gaine technique logement (GTL) ;

Respecter certaines règles au niveau du câblage

Respectez les codes couleur des fils électriques :

  • bleu : à utiliser pour la répartition de courant,
  • rouge : à utiliser pour l’arrivée de courant,
  • orange ou violet pour la fonction va-et-vient ou les interrupteurs doubles,
  • noir pour les dispositifs de programmation des équipements électrique,
  • rayé jaune et vert pour la protection contre l’électrocution.

Respectez également la section des fils :

  • 1,5 mm² pour les circuits 10 A (éclairages) : 10 prises maximum avec un disjoncteur de 16 A pour les protéger.
  • 2,5 mm² pour les circuits 16 A (prises 16A) : 12 prises maximum avec un disjoncteur de 20 A.
  • 4 mm² ou 6 mm² pour les circuits spécialisés (chauffage, four, lave-linge…).

Positionner les prises et interrupteurs à bonne hauteur

Pour des raisons de sécurité, les prises électriques doivent être placées entre 5 cm et 1,30 mètre du sol. Et ce, en fonction de la pièce où elles se trouvent.

Pour la cuisine : il faut au moins 6 prises dont 4 sont à placer au-dessus du plan de travail. Ces dernières doivent être situées au moins à 8 centimètres au-dessus dudit plan de travail. La prise de la hotte aspirante, quant à elle, doit être installée au-dessus de la cuisinière ou des plaques de cuisson, à 1,80 mètre du sol.

Pour la salle de bain : la prise doit être située à proximité de la commande d’éclairage. Elles-mêmes doivent se placer à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 mètre de hauteur.

La hauteur de l’emplacement des interrupteurs doit être comprise entre à 0,90 et 1,30 mètre du sol.

Demander le raccordement de votre installation

Une fois l’installation faite et le fournisseur électricité moins cher trouvé, il ne reste plus qu’à raccorder votre habitation au réseau. Pour cela, faites votre demande en contactant Enedis.