Travailler en intérim présente de nombreux avantages comme la flexibilité, la variété et un meilleur équilibre entre vies professionnelle et personnelle. A quel âge peut-on donc s’inscrire en intérim et comment faire.

 

Les avantages du travail en intérim

 

Le travail en intérim peut être une expérience enrichissante. Vous pourrez travailler dans un certain nombre d’organisations différentes, en plus de leur offrir des impacts positifs. De plus, les centres de travail en intérim proposent des métiers dans tout  secteur. Contrairement à l’idée générale, il n’y a pas besoin de nombreuses qualifications pour entrer en intérim. En effet, toute personne souhaitant trouver un emploi en CDD ou en CDI peut se présenter.

 

En travaillant en intérim, vous pourrez démontrer votre motivation car les postes peuvent vous mettre à l’épreuve. Néanmoins, pour les mineurs ou les jeunes souhaitant développer leur compétence, cela peut être une excellente expérience dans le monde du travail.

 

À quel âge commencer à travailler en intérim

 

Un mineur peut commencer à travailler, et ce, à partir de 14 ans en France. Néanmoins, certaines conditions doivent être remplies avant de s’inscrire dans une entreprise de travail temporaire. En effet, le mineur doit posséder une autorisation écrite venant de ses parents ou représentants légaux. De plus, il ne peut s’inscrire dans tous les domaines, car certaines entreprises ne peuvent embaucher des jeunes âgés de moins de 18 ans. Par exemple, les entreprises nucléaires, chimiques ou biologiques sont tenues de ne pas recruter des mineurs.

 

À partir de 14 ans, il est donc possible de travailler pour effectuer de petites missions en communication ou dans le domaine culturel. Pendant les vacances, les mineurs ne peuvent travailler que 35 heures hebdomadairement au maximum.

 

Comment s’inscrire en intérim

 

Pour s’inscrire en intérim, il est conseillé de contacter une entreprise de travail temporaire ou d’intérim. Pour effectuer votre inscription en agence, vous devez présenter certains documents. Préparez donc vos papiers d’identité grâce à vos cartes d’identité, des justificatifs de domicile ou encore un RIB.

 

Vous devrez aussi prouver vos compétences en apportant votre CV, vos diplômes, vos certifications de formations et habilitations. N’oubliez pas que le permis de conduire est aussi une qualification. Enfin, il ne faut pas oublier vos documents professionnels si vous en avez. Il peut s’agir de votre visite médicale, pour prouver votre aptitude ou encore vos bulletins de salaire.

 

Pour plus d’informations sur les services des entreprises, vous pouvez consulter notre site pour se faire vous n’avez qu’à cliquer ici.